VOTE | 40 fans

#103 : Le chien

 

Photos

 

Jean-Pierre doit recevoir un client de McMann et Tate à dîner, et c'est Samantha qui prépare le dîner. Mais le client, aux goûts culinaires particuliers, n'a de cesse de faire la cours à Samantha... qui finit par le transformer en chien !

 

Popularité


4 - 1 vote

Titre VO
It Shouldn't Happen to a Dog

Titre VF
Le chien

Première diffusion
01.10.1964

Plus de détails

Réalisateur : William Asher

Scénariste : Jerry Davis

Invités : Jack Warden (Rex Barker), Grace Lee Whitney (Babs Livingston), Monroe Arnold (le docteur Jason)

Samantha est dans sa cuisine, en train de faire à dîner, quand soudain Endora apparaît. Elle ne comprend pas pourquoi Samantha n'utilise pas ses pouvoirs pour préparer le dîner. Samantha lui demande de ne pas apparaître lors de la réception organisée pour le client de McMan et Tate.

Samantha est au téléphone avec Jean-Pierre. Après avoir raccroché, Jean-Pierre s'entretient avec son client, Mr Brayar. Ils discutent à propos de la campagne publicitaire des produits de Mr Brayar. Mais Mr Brayar dit soudainement qu'il doit partir. Alors qu'il part, le patron de Jean-Pierre, Alfred Tate, qui se réjouit du dîner, demande à Jean-Pierre de servir un bon repas afin de mettre Mr Brayar dans de bonnes conditions afin qu'il signe le contrat avec l'agence.

Le soir du repas, beaucoup d'invités trouvent la cuisine de Samantha délicieuse. Alfred et Brayar discutent de Samantha et Mr Brayar semble sous le charme de celle-ci. Samantha arrive et demande à la femme d'Alfred, Louise, si elle désire quelque chose et lui commande un cognac. Au bar, Mr Brayar fait du charme à Samantha, qui ne semble pas s'en rendre compte. Jean-Pierre remercie Samantha de la merveilleuse réception qu'elle a organisée et de la bonne impression qu'elle a fait aux invités, et en particulier à Mr Brayar, ils plaisantent sur le sujet.

Plus tard, dans le jardin, Samantha nettoie la table dans le jardin quand soudain Mr Brayar la surprend en lui faisant peur, il tente de séduire Samantha. Dans le salon, Alfred demande à Jean-Pierre si Mr Brayar lui a parlé du contrat et Jean-Pierre lui dit que non et lui demande s'il a vu Samantha, Alfred lui dit qu'il l'a vue dans le jardin et Jean-Pierre s'y rend.

Dans le jardin, Mr Brayar se montre de plus en plus entreprenant, et, lorsque Samantha aperçoit Jean-Pierre, elle remue son nez, ce qui a pour effet de transformer Mr Brayar en chien. Jean-Pierre trouve Samantha et découvre qu'elle est avec un chien, mais Samantha essaie de lui expliquer qui est ce chien, mais Jean-Pierre lui répond qu'ils en parleront plus tard car il faut s'occuper des invités.

Lorsque la réception se termine, Samantha et Jean-Pierre remercient les invités, et le chien entre dans la maison. Jean-Pierre le met dans le jardin et ferme la porte-fenêtre donnant sur le patio. Samantha est paniquée.

Dans la chambre, Jean-Pierre en a marre d'entrendre le chien aboyer, et il décide de descendre, lorsqu'il ouvre la porte, le chien file directement dans la chambre, et Samantha lui dit qu'elle va lui rendre son apparence normale mais Jean-Pierre entre avant qu'elle en ait le temps et lui dit qu'il croit bien que le chien va devoir dormir dans la chambre avec eux, Samantha ne pense pas que ce soit une bonne idée et lui avoue que le chien est Mr Brayar. Jean-Pierre est stupéfait. Mais Samantha lui répond qu'il n'y avait pas d'autre solution car il lui faisait des avances et était saoul. Mais Jean-Pierre, furieux, lui demande de le changer en humain, et ils se disputent car Jean-Pierre préfère défendre sa situation professionnelle plutôt que sa femme. Furieuse, Samantha envoie Jean-Pierre dormir sur le canapé, dans le salon.

Dans la nuit, Samantha reçoit la visite d'Endora qui se moque de leur dispute, c'est à ce moment qu'un chat apparaît dans le jardin et se bat avec le chien. Samantha décide de descendre et poursuit le chien qui se sauve.

Plus loin, dans une allée, elle rend sa vraie apparence à Mr Brayar, qui recommence à faire des avances à Samantha. Samantha, voyant une voiture de police arrivée retransforme Mr Brayar en chien, qui reprend immédiatement sa course après le chat. La voiture de police s'arrête et un policier demande à Samantha ce qu'elle fait dans la rue en déshabillé en pleine nuit, il décide donc de la reconduire chez elle.

De retour chez elle, Jean-Pierre, inquiet pour Samantha lui demande où elle était et celle-ci lui explique où elle était. Puis, Jean-Pierre s'excuse de sa conduite et lui demande s'il peut revenir dans la chambre, ce qu'elle refuse.

Le lendemain matin, Jean-Pierre, part au travail, et Samantha le regarde par la fenêtre. Dès qu'il est parti, elle appelle la police qui lui annonce que son chien est chez le vétérinaire, elle part aussitôt.

Chez le vétérinaire, Samantha demande à celui-ci de lui rendre rapidement son chien, celui-ci lui ramène et elle découvre qu'il a été toiletté.

Dans le bureau de Jean-Pierre, Alfred et Jean-Pierre attendent Mr Brayar qui est en retard. Samantha arrive dans les locaux et retransforme Mr Brayar. Quand Jean-Pierre et Alfred découvrent Mr Brayar, ils sont étonnés de voir dans quel état il est, en effet, il est griffé de partout et a les cheveux tout frisés. Brayar se rend  dans le bureau de Jean-Pierre pour se servir un verre, où il découvre Samantha. Ils ont une discussion et Mr Brayar recommence à se montrer entreprenant envers Samantha quand Jean-Pierre arrive et le surprend, il lui donne un coup de poing devant un Alfred paniqué qui prend la défense de Mr Brayar en disant que Jean-Pierre aurait dû utiliser la diplomatie plutôt que de frapper un client.

Chez les Stephens, Mr Brayar sonne à la porte et demande à Jean-Pierre de traiter son affaire publicitaire. Jean-Pierre en informe Samantha qui lui propose de fêter cela quelque part, Jean-Pierre est d'accord et lui dit qu'il va chercher son chapeau mais Samantha lui dit que c'est inutile et fait venir le chapeau jusque sur sa tête. Jean-Pierre n'est pas très content mais Samantha lui dit que ce n'est pas de la sorcellerie mais simplement un tour d'adresse.

Samantha est à la cuisine et prépare le repas.

Elle sort un poulet du four et vérifie sa cuisson.

Elle vérifie par la suite la sauce béchamel qu'elle fait cuire dans une petite casserole.

Et enfin elle vérifie le deuxième poulet au four et regarde sa cuisson quand une explosion verte jaillit et laisse apparaître Endora.

Endora: Si tu t'attendais à ce que je sonne c'est raté chérie.

Elle lui tend un brin de laurier.

Endora: Ajoutez-y un rien de laurier du Népal et votre cuisine sera une merveille.

Samantha: Tu ne pourrais pas appeler avant de venir, comme tout le monde ?

Endora: Je ne suis pas comme tout le monde, Samantha, et toi non plus. Aussi voudrais-tu me dire en quel honneur t'épuises-tu ainsi ?

Samantha: Parce que monsieur McMann et monsieur Tate ont jugé bon d'amener dîner Mr Braillard.

Endora: Pourquoi eux ne t'invitent-ils pas à dîner ?

Samantha: Parce que c'est un très gros client de Jean-Pierre. Maintenant excuse-moi s'il-te-plaît, mais j'ai une montagne de choses à terminer.

Elle referme le four pour finir la cuisson du poulet et se dirige vers les amuse-gueules, tous plus appétissants les uns que les autres.

Endora: Il y a longtemps que ce serait déjà fait si tu le voulais, tu connais un moyen beaucoup plus...

Samantha: J'ai promis de ne plus y recourir.

Endora prend une petite grappe de raisins et ingurgite le premier grain.

Endora: Ooohh... ma chérie je t'en prie tu me fends le coeur !

Samantha porte un plateau de crudités au frigo.

Samantha: Bon maman je regrette je t'aime beaucoup mais faut que j'aille changer de robe.

Endora: Je t'en prie vas-y, ne te gêne pas pour moi.

Samantha s'approche d'Endora.

Samantha: Au fait j'aimerais assez que tu ne paraisses pas à ce dîner, si ça ne t'ennuie pas trop.

Endora: Pourquoi donc irais-je ? Je ne suis que ta mère après tout. Et je ne serais pas tout le temps auprès de vous.

Samantha: Je te prends au mot ?

Endora lui fait une grimace de vengeance très sournoise.

...................................

GENERIQUE

...................................

Samantha est au téléphone.

Samantha: Oh allô chéri.....Mr Braillard amène sa dernière conquête?....Oh non, non ça ne me gêne pas du tout... Je suis impatiente de te revoir mon coeur...

****

Au bureau de Jean-Pierre:

J-P: Je suis impatient aussi mon ange....Et tu sais que je t'aime de plus en plus chérie ?....Au revoir mon amour....

Il lui fait des bizous au téléphone et raccrocha, il tourne ensuite la tête vers Mr Braillard.

Mr Braillard: Nous vendons de très bonnes bouillies pour les enfants.

J-P: Ça je n'en doute pas.

Mr Braillard: Vous avez vu mes produits?

J-P: Oh oui.

Mr Braillard: J'espère que l'étiquette vous a plu, de même que l'emballage ?

J-P: Franchement Mr Braillard ça aurait besoin d'une bonne mise au point..

Mr Braillard s'assit sur le bureau de Jean-Pierre.

Mr Braillard: J'ai tout dessiné moi-même...

J-P: Ça aurait quand même besoin d'une mise au point.

Mr Braillard: Est-ce que vous avez ouvert la boîte ?

J-P: Oui.

Mr B.: Et apprécié le contenu ?

J-P: Euh...non Mr Braillard je n'aime pas tellement les bouillies pour enfants, je trouve que c'est fade et un petit peu écoeurant.

Mr B.: Un mélange de purée de pois, de bananes et de courgettes avec du foie de boeuf écrasé, fade ? Mais c'est délicieux ! A tel point que c'est dommage d'en donner aux enfants.

Il réfléchit un moment.

Mr B.: Mais c'est une idée ça!

Il se leve suivi des yeux par Jean-Pierre.

Mr B.: Qu'est-ce que vous en pensez?

J-P: Euh de quoi?

Mr B.: De ce slogan. "Braillard a un goût si exquis, que ça vous fend le coeur d'en donner aux petits!"

Jean-Pierre reste passible, parti dans la campagne publicitaire.

J-P: Cela pourrait être mieux phrasé je crois Mr Braillard..."Braillard est tellement appétant, qu'il vous sera difficile d'en laisser aux enfants!" Ou une formule de ce genre-là.

Mr B.: Je vois c'est pour le plaisir de me contredire.

J-P: Non c'est par honnêteté.

Mr B.: Hum.. Vous m'avez l'air bien sûr de vous Stephens?

J-P: Je connais mon métier Monsieur Braillard.

Il se leve à son tour et ouvre une chemise en carton dans laquelle se trouvent des croquis.

J-P: Si nous voulons une campagne vraiment efficace...Il faudra mettre des pages en couleurs dans les journaux. Nous avons...

Mr B.: Écourtez non je regrette, je n'ai pas le temps nécessaire devant moi pour l'instant.

Il referme le chemise.

J-P: Mais vous n'avez regardé aucune de ces maquettes.

Mr B.: J'étudierai cela à un autre moment...

Il s'empare de la maquette pour l'emporter avec lui.

Mr B.: A ce soir. Nous en parlerons après le dîner.

Et il part avec les maquettes.

****

Alfred Tate entre et se dirige vers Jean-Pierre, un dossier à la main.

Alfred: Alors ça a bien marché ?

J-P: Eh bien je n'en sais rien...On n'a rien discuté, il a emporté les maquettes et a dit qu'on parlerait de ça après le dîner.

Alfred: Ah ça c'est excellent ! Un monsieur mit de joyeuse humeur par toute une série de mets succulent, échauffé par un verre de vieux cognac, se montre généralement tout à fait réceptif.

Jean-Pierre lui sourit avec amusement.

Alfred: Car vous allez nous offrir une merveilleuse symphonie gastronomique, avec un bon verre de vieux cognac comme final. N'est-ce-pas ?

J-P: Oui comme final., mais pour ce qui est de la symphonie il vaudrait peut-être mieux lui servir de la purée de bananes, de la courgette et un peu de foie de boeuf saignant.

****

Le soir la réception bat son plein avec énormément d'invités pour cette occasion...

Samantha finit de disposer les plat sur le buffet où trône déjà de magnifiques mets tout à fait succulents.

Une jeune femme blonde parle à Jean-Pierre.

Femme: Mon cher toutes mes félicitations! Cette fille que vous avez épousée est une vraie sorcière !

J-P: Pardon?

Femme: De toute manière je n'ai jamais vu autant de femmes réussir un repas aussi délicieux, aussi extraordinaire et en pensant qu'elle a fait ça elle-même, ça tient de la magie !

J-P: En effet c'est un domaine où elle est très douée.

Femme: J'en parlais à Alfred qui me disait qu'avec moi il aurait fallu six semaines, une douzaine de domestiques et que ça n'aurait pas été aussi bien.

Elle s'assit sur un fauteuil pour manger son poulet et Jean-Pierre s'assit sur le fauteuil à côté d'elle.

Quant à Mr Braillard il se dirige vers le bar le où se trouve déjà Alfred.

Alfred: Je parie que quand vous avez dit qu'elle est de premier ordre, je suppose que vous parliez de la maquette de Stephens?

Mr B.: Ah non pas du tout, je parlais de sa femme.

Il se sert une coupe de champagne.

Alfred: Humhum... Bon mais en ce qui concerne la maquette, est-ce que vous avez eu le temps de la voir?

Mr B.: Je n'ai pas encore eu l'occasion de la voir depuis, elle n'a pas cessé d'aller et venir d'ici à la cuisine.

Alfred le regarde avec un regard étonné.

Samantha entre dans la pièce.

Mr B.: Ah enfin la voilà, ah ce qu'elle est jolie !

Alfred opine du chef derrière Mr Braillard.

Tandis que celui-ci bave presque en regardant la créature posée en Samantha.

****

Samantha se dirige vers la femme d'Alfred: Louise Tate.

Samantha: Madame Tate qu'est-ce que je vous donne ?

Louise: Oh rien rien du tout, vous nous avez déjà merveilleusement bien gâtés.

Samantha: Vous êtes très aimable. Voulez-vous une crème de menthe ou un petit cognac ?

Louise: Un petit cognac serait le bienvenu.

Samantha: Très bien je vous l'apporte.

Et Samantha se dirige vers le bar où étaient Alfred et Mr Braillard.

Samantha: Ca va ?

Elle prend la bouteille de cognac et sert un verre pour Louise.

Alfred: Samantha...

Mr Braillard: Nous étions justement en train de parler de vous. Est-ce que je peux vous aider ?

Samantha: Oh merci j'allais porter ce verre à Madame Tate.

Elle allait partir mais est retenue par Mr Braillard au bras.

Mr Braillard: Mais non inutile...

Il prend le verre des mains de Samantha et se tourne vers Alfred.

Mr Braillard: Tenez allez porter ça à votre femme Tate.

Alfred prend le verre et part en direction de Louise.

Mr Braillard: Et vous qu'est-ce que je vous sers ?

Samantha: Rien merci.

Elle se retourne mais Mr Braillard l'oblige à lui faire face.

Mr Braillard: Oh ce que vous êtes sous pression, vous ne m'avez même pas dit un mot de la soirée.

Samantha: Mais j'ai des invités.

Mr Braillard: N'oubliez pas que j'en fais partie moi aussi. Venez donc me tenir compagnie qu'on fasse connaissance. Vous voyez ce que je veux dire ? Ce sera charmant.

Samantha: Oh oui sans aucun doute.

Mr Braillard se retourne pour se prendre un autre verre de cognac et Samantha en profite pour filer à l'anglaise.

Mr Braillard: Ah elle est charmante!

****

Dans la cuisine...

La réception commence à se calmer et Samantha rammasse les quelques assiettes un peu partout dans la maison.

Jean-Pierre arrive sur la pointe des pieds derrière elle et encercle ses épaules par ses bras.

J-P: Ça va ma chérie ?

Samantha sursaute un petit coup puis lui sourit tendrement avant de légèrement l'embrasser.

Samantha: Je commence à être un peu fatiguée...

J-P: Tu as été formidable!

Samantha: Oh merci tu es gentil.

J-P: Tout le monde me complimente à propos de toi. Quant à Braillard je suis persuadé que ton charme va opérer sur lui et le décider à signer notre contrat.

Samantha: Chéri tu n'es pas sérieux ?

J-P: Ah si tout ce qu'il y a de plus sérieux, tu as fait sur Braillard une forte impression. Et moi comme je suis ton mari il s'en suit automatiquement que je suis un type bien et ipso facto il signe et l'ouverture d'un projet est déclenchée.

Il la regarde tendrement avant de partir.

J-P: Crois-moi chérie c'est dans le sac!

****

Samantha donne à la bonne des assiettes sur un plateau, qui étaient disposées sur une table à l'extérieur, sur la terrasse.

Ensuite elle va sous la tonnelle récupérée les quelques assiettes qui restait.

Alors qu'elle était en train de nettoyer la table de la tonnelle à l'aide d'une éponge, Braillard la surprend en arrivant.

Mr Braillard: Voila le loup-garou!

Samantha: Aaah!

Et elle laisse échapper l'éponge au sol.

Samantha: Oh Monsieur Braillard vous avez failli me faire mourir de peur...

Mr Braillard: Oh désolé ce n'est pas dans mes intentions...

Il la rejoint sous la tonnelle.

Mr Braillard: Sincèrement j'ai cru que vous m'aviez oublié..

Samantha: Certainement pas, vous n'êtes pas de ce genre de personne qu'il est facile d'oublier.

Mr Braillard: Oh c'est gentil...

Samantha: Ce n'était pas un compliment..

Mr Braillard est vexé mais continue comme s'il n'avait pas entendu.

Il dépose son verre sur la table..

Mr Braillard: C'est très gentil. Venez donc vous asseoir avec moi.

Samantha: Attendez je vais vous chercher de quoi boire.

Mr Braillard: Non merci, vous savez je ne bois pas en tout cas jamais plus d'un verre à la fois.

Samantha: Ahah ah ben ça c'est amusant...(à elle-même): Ce qu'il est barbant...

Elle tourne la tête vers lui et se caresse le bras.

Samantha: Rentrons à l'intérieur je trouve qu'on grelotte ici.

Elle veux partir mais Mr Braillard met un bras juste devant elle pour l'empêcher de partir de sous la tonnelle.

Mr Braillard: Ah non non... On est bien au contraire.

Samantha (menaçante): Prenez garde Monsieur Braillard, je vous averti que mon mari est très jaloux de moi.

Mr Braillard: Mais je le comprends parfaitement, moi aussi je suis jaloux.

Il veut l'embrasser mais elle recule.

Samantha: Oh Monsieur Braillard je vous en prie...

****

A l'intérieur, Jean-Pierre est avec Alfred.

Alfred: Stephens? Braillard ne vous aspas encore parler de la maquette ?

J-P: Euh non... Avez-vous vu  Samantha ?

Alfred: Oui je l'ai vue sortir par là il y a une minute.

Il lui désigne la porte qui mène à l'extérieur.

J-P: Merci..

****

Pendant ce temps dehors, Mr Braillard fait des avances quelque peu encombrantes à Samantha.

Samantha: Voyons Mr Braillard...

Il commence à la poursuivre pour l'embrasser.

Samantha: Mais... mais vous perdez la tête ! Faites un effort pour la retrouver sinon je serai obligée de me livrer sur votre personnalité.

Mr Braillard: Vous me le promettez ?

Samantha le colle contre un des murs en plastique dur de la tonnelle.

Tandis que Jean-Pierre arrive en leur direction.

Samantha l'aperçoit et transforme Mr Braillard en chien tout frisé.

J-P: Mais qu'est-ce que tu fais là toute seule ?

Samantha: Mais je ne suis pas seule.

Elle ressort avec Mr Braillard en chien dans les bras.

J-P: D'où vient cet horrible cabot ?

Samantha: Il a passé toute la soirée ici il n'a pas cessé une minute de faire l'insupportable.

J-P: Un pauvre petit qui a besoin d'affection.

Samantha: Oh oui ça il est exigeant. Chéri j'ai justement quelque chose à te dire...

J-P: Non. Plus tard mon trésor nous avons des invités.

Mr Braillard pousse un aboiement tintant.

Jean-Pierre veut le prendre mais celui-ci le mord sans scrupule.

Samantha;: Oh attention mon coeur.

J-P: Aussi féroce que petit, ce corniaud !

Samantha: Oh oui méfie-toi de lui, tu sais il...

J-P: Samantha pose ce chien et occupe-toi de nos invités.

Samantha: Mais je ne peux pas chéri.

J-P: Tu es la maîtresse de maison pose-moi ce cabot au sol et viens avec nous dans le salon.

Elle le dépose et part avec Jean-pierre.

Alors qu'on entendait Mr Braillard grogner comme un lion en cage.

****

Le soirée se termine et les invités saluent Jean-Pierre et Samantha.

Alfred: Alors Stephens vous me téléphonez demain matin.

J-P: Oui c'est ça.

****

Mr Braillard pousse avec son museau l'entrebaillement de la porte et se faufile dans le salon en aboyant à tue-tête.

Samantha: Oh te voilà toi.

Elle le prend dans ses bras.

La blonde avec laquelle Jean-Pierre avait discuté auparavant s'approche d'eux en vitesse.

Femme (pour précision la femme blonde est la petite amie de Mr Braillard): Oh ce qu'il est rigolo. Oh toi tu es le genre de toutou que j'adore avec ton petit nez tout mouillé.

****

Le lendemain...

Samantha avait amené en douce Mr Braillard, qui était toujours en chien, dans le bureau McMann et Tate dans les toilettes de l'accueil.

****

Dans le bureau de Jean-Pierre..

L'interphone sonne.

J-P: Oui j'écoute.

Secfétaire: Monsieur Stephens, Braillard est dans la salle de conférence.

J-P: Je vous remercie nous y allons...

Secfétaire: Et votre femme vient d'arriver monsieur.

J-P: Dites lui d'attendre dans mon bureau, il faut que je lui parle.

Et il part avec Alfred dans la salle de conférence retrouvé Mr Braillard pour arranger l'affaire...

****

Ensuite Mr Braillard va dans le bureau de Jean-Pierre pour boire un verre mais Jean-Pierre et Alfred étaient toujours en salle de conférence.

Visiblement Mr Braillard n'avait pas remarqué Samantha derrière lui sur le canapé.

Samantha: Mr Braillard?

Celui-ci se retourne de surprise.

Mr Braillard: Oh bonjour chère tigresse.

Samantha; Vous avez l'air très en forme!

Mr Braillard: Très informe vous voulez dire..

Ensuite il pose son verre sur le bureau de Jean-Pierre et s'asseoit sur le canapé, à côté de Samantha.

Mr Braillard: Vous êtes vraiment une créature sublime!

Samantha: Mr Braillard vous êtes décidément étonnant !

Jean-Pierre entre dans la pièce pour parler à Monsieur Braillard et le découvre en train d'essayer d'embrasser Samantha.

Il le fait se lever et lui colle un coup de poing, ce qui fait tomber Braillard qui est presque évanoui.

Alfred: Oh mais qu'est-ce que vous faites Stephens?

J-P: Je protège ma femme!

Il se dirige ensuite vers Samantha et la prend par le bras.

J-P: Tu vas bien ma chérie?

Samantha: Oh à merveille.

Alfred est accroupi auprès de Monsieur Braillard et claque ses doigts devant ses yeux.

Alfred: Monsieur Braillard ?

****

A la maison de Jean-Pierre et Samantha, ceux-ci sont au milieu du salon l'un dans les bras de l'autre.

J-P: Je t'aime ma chérie.

Samantha: Moi aussi...

FIN DE L'EPISODE.

Samantha is with the kitchen and prepares to eat. It leaves a chicken the furnace and checks its cooking. It checks the sauce bechamel sauce thereafter that it makes cook in a small pan. And finally it checks second chicken with the furnace and looks at its cooking when a green explosion spouted out and lets appear Endora.

Endora: If you expected that I sound it is missed cherished. It tightened a bit of bay-tree to him.

Endora: Add one there nothing bay-tree of Nepal and your kitchen will be a wonder.

Samantha: You could not call before coming, like everyone?

Endora: I am not like everyone, Samantha, and you either. Also would you like to say to me in which honor become exhausted you thus?

Samantha: Because Mr McMann and Mr Tate judged ammener good to dine Mr. Braillard.

Endora: Why them does not invite itself it to dine?

Samantha: Because it is a very important customer of Jean-Pierre. Now I excuses please, but I have a mountain of things to finish. It closed again the furnace to finish the cooking of chicken and moved towards the amuse-mouths, all more appétissant the ones that the others.

Endora: For a long time it would be already done if you wanted it, you know a means much more...

Samantha: I promised to resort to it more. Endora took a small bunch of grape and ingurgita the first grain.

Endora: Ooohh... my darling I t'en request you splits me the heart!

Samantha carried a plate of crudenesses to the refrigerator.

Samantha: Good mom I regret I love you much but, is necessary that I will change dress. Endora: I t'en request go ahead, does not obstruct myself for me.

Samantha approached Endora.

Samantha: With the fact I would like enough that you does not appear with this dinner, if that does not annoy you too much.

Endora: Why thus I would go? I am only your mother after all. And I would not be all the time near you.

Samantha: I take to you with the word? Endora made him a grimace very underhand revenge

...................................

GENERIQUE

...................................

Samantha is with the telephone.

Samantha: Oh hello cherished.....Mr Braillard ammene his last conquête?... Oh not, not that does not obstruct me at all... I am impatient to re-examine you my heart...

****

At the office of Jean-Pierre:

J-P: I am impatient as my angel... Et you know as I love you more and more chérie?... Aurevoir my love....

It made him bisoux with the telephone and hung up again, it turned then the head towards Mr. Braillard.

Mr. Braillard: We sell very good pulps for the children.

J-P: Ca I do not doubt it.

Mr. Braillard: You saw my products?

J-P: Oh yes.

Mr. Braillard: I hope that you liked the label, just as packing?

J-P: Frankly Mr. Braillard Ca would need a good development.

Mr. Braillard sat down on the desk or was Jean-Pierre.

Mr. Braillard: I very drew myself...

J-P: Ca would nevertheless need a development.

Mr. Braillard: Did you open the box?

J-P: Yes. Mr. B: And to appreciate the contents?

J-P: Euh... not Mr. Braillard I do not like so much the pulps for children, I find that it is insipid and a little bit nauseating.

Mr. B: A mixture of pea mashed potaties, bananas and zucchinis with crushed, insipid ox liver? But they is delicious! To such a degree that it is damage to give some the children. It reflects one moment.

Mr. B: But it is an idea that! It rose followed eyes by Jean-Pierre.

Mr. B: What think you?

J-P: Euh of what? Mr. B: This slogan. "Bawler has a so exquisite taste, that that splits you the heart to give some to small!" Jean-Pierre remained liable, party in the advertising campagna.

J-P: That could be better phrased I believe Mr. Braillard... "Braillard is so much affrillonant, than it will be difficult for you to leave some the children!" Or a formula of this kind

Mr. B: I see it is for the pleasure of contradicting me.

J-P: Not it is by honesty.

Mr. B: Hum.. You have me well the air on you Stephens?

J-P: I know my trade Mr Braillard. He rose in his turn and opened a shirt out of paperboard in which sketches waited there patiently.

J-P: If we want a campaign really effective... It will be necessary to put pages colors in the newspapers. We have...

Mr. B: Listen not I regret, I do not have time necessary in front of me for the moment. It closed again lines it.

J-P: But you do not have to look at aucunes these models.

Mr. B: I would study that at another time... It seized the model for carried with him.

Mr. B: This evening. We will speak about it after the dinner. And it left with the models.

****

Alfred Tate entered and moved towards Jean-Pierre, a file with the hand.

Alfred: Then did that go well?

J-P: Eh well I do not know anything of it... One discussed anything, it carried the models and said that one would speak about that after the dinner.

Alfred: Ah Ca it is excellent! A Mister put merry mood by a whole series of mets succulent, overheated by glass of old cognac, shows himself generally completely receptive.

Jean-Pierre smiles to him with recreation.

Alfred: Because you will offer a marvellous gastronomical symphony to us, with good glass of old cognac like final. Be-it-not?

J-P: Yes like final, but as regards the symphony it would be to perhaps better be useful to him of banana mashed potaties, of zucchinis and a little bleeding ox liver.

****

The evening the reception beat its full with énnormément with guests for this occasion... Samantha finished laying out the dish on the dresser or trônait already of splendid put completely succulent. A fair young woman spoke to Jean-Pierre.

Woman: My expensive all my congratulations! This girl that you married is a true witch!

J-P: Forgiveness?

Woman: In any case I never saw as much woman to make a success of a also delicious meal, also extraordinary and by thinking that it did that itself, Ca holds of the magic!

J-P: Indeed it is a field or it is very gifted.

Woman: I spoke about it in Alfred who said to me that with me it would have taken six weeks, a dozen servants and that Ca would not have been as well.

She sat down on an armchair to eat her chicken and Jean-Pierre sat down on the armchair beside her. When Mr. Braillard it has moved towards the bar it or was already Alfred.

Alfred: I bet that when you said that it is of first order, I suppose that you speak about the model of Stephens?

Mr. B: Ah not of the whole, I spoke about his wife. It served a goblet of champagne.

Alfred: Humhum... Good but with regard to did the model, you have time to see it?

Mr. B: I did not have the occasion yet to see it since, it did not cease going and coming from here to the kitchen.

Alfred looks it with an astonished glance. Samantha entered the part.

Mr. B: Ah finally veiled it, ah what it is pretty!

Alfred opinait of the chief behind Mr. Braillard. While this one dribbled almost by looking at créture posed in Samantha.

****

Samantha moved towards the woman of Alfred: Louise Tate.

Samantha: Do Mrs Tate what I give you?

Louise: Oh nothing nothing whole, you already marvelously spoiled us well.

Samantha: You are very pleasant. Do you want a mint cream or a small cognac? Louise: A small cognac would be welcome.

Samantha: Very well I bring it to you.

And Samantha moved towards the bar or was Alfred and Mr. Braillard.

Samantha: Does Ca go? It took the cognac bottle and served glass for Louise.

Alfred: Samantha...

Mr. Braillard: We were precisely speaking about you. Can I help you?

Samantha: Oh thank you I was going to carry this glass to Mrs Tate. She was going to leave but was retained by Mr. Braillard with the arm.

Mr. Braillard: But nonuseless... He took glass of the hands of Samantha and turned to Alfred.

Mr. Braillard: Hold will carry that to your Tate wife.

Alfred took glass and left in direction Louise.

Mr. Braillard: And you what am I useful to you?

Samantha: Nothing thank you.

It was turned over but Mr. Braillard obliged it to face him.

Mr. Braillard: Oh what you are under pressure, you did not even say me a word of the evening.

Samantha: But I have guests.

Mr. Braillard: Do not forget only I makes of it party me too. Thus come to hold me company which one makes conaissance. You see what I want to say? It will be charming.

Samantha: Oh yes without any doubt.

Mr. Braillard was turned over to be caught another glass of cognac and Samantha benefitted from it to slip by to English.

Mr. Braillard: Ah it is charming!

****

In the kitchen... The reception commencait with calmed and Samantha arranged the few plates present a little everywhere in the house. Jean-Pierre arrived on the point of the feet behind it and encircled his shoulders by his arms.

J-P: Does Ca go my darling? Samantha starts a small blow then smiles to him tenderly before slightly embracing it.

Samantha: I start to be tired a little...

J-P: You were formidable!

Samantha: Oh thank you you are nice.

J-P: Everyone compliments me in connection with you. When in Braillard I am persuaded that your charm will operate on him and to decide it to sign our contract.

Samantha: Aren't darling you serious?

J-P: Ah if all that there is more serious, you made on Braillard a strong impression. And me as I am your husband he follows myself from there automatically that I am a type well and itso facto he signs and the opening of a project is started. It tenderly looked at it before leaving.

J-P: Believe cherished me it is in the bag!

****

Samantha gave to good plates on a plate, which were laid out on a table outside, on the terrace. Then it went under tonelle recovered the few plates which remained. Whereas it was cleaning the table of tonelle using a sponge, Braillard surprised it while arriving.

Mr. Braillard: Veiled the werewolf!

Samantha: Aaah! And it let escape the sponge on the ground.

Samantha: Oh Mr Braillard you failed to make me die fear...

Mr. Braillard: Sorry Oh it is not in my intentions... It it rejoignt under the tonelle one.

Mr. Braillard: Sincerely I believed that you had forgotten me.

Samantha: Certainnement not, you are not this kind of anybody who it is easy to forget.

Mr. Braillard: Oh it is nice...

Samantha: It was not a compliment.

Mr. Braillard was vêxé but continued as if it had not heard. He deposited his glass on the table.

Mr. Braillard: It is very nice. Thus come to sit you with me.

Samantha: Wait I vouc will seek what to drink.

Mr. Braillard: Not thank you, you know I in any case do not drink never more than one glass at the same time.

Samantha: Ahah ah Ben Ca it is amusing... (a itself): What it is boring... It turned the head towards him and cherished the arm.

Samantha: Let us return inside I find that one grelotte here. It was going to leave but Mr. Braillard posted an arm right in front of it for prevented from leaving under the tonelle one.

Mr. Braillard: Ah not not... One is quite to the contrary.

Samantha(menaçante): Take guard Mr Braillard, I you informed that my husband is very jealous of me.

Mr. Braillard: But I includes/understands it perfectly, me also I am jealous. It wanted to embrace it but it moved back

Samantha: Oh Mr Braillard please...

****

Dedans Jean-Pierre was with Alfred.

Alfred: Stephens? Don't Braillardn have to speak you yet about the model?

J-P: Euh not... Did you see Samantha?

Alfred: Yes I saw it leaving by there one minute ago. It indicated the door to him which carries out outside.

J-P: Thank you.

****

Hanging this time outside, Mr. Braillard took leads some not very cumbersome with Samantha.

Samantha: Let us see Mr. Braillard...

It commenca to continue it to embrace it.

Samantha: But... but you lose the head! Make an effort for found if not I would be obliged of me delivered on your personality.

Mr. Braillard: You promise it to me? Samantha stuck it contere one of the hard plastic wall of the tonelle one.

While Jean-Pierre arrived in their direction. Samantha saw it and transformed Mr. Braillard into very curly dog.

J-P: But what do you make there all alone?

Samantha: But I am not alone. It arose with Mr. Braillard in dog in the arms.

J-P: From or this horrible pooch comes?

Samantha: It passed all the evening here it did not cease a minute making the unbearable one.

J-P: Poor small which needs affection.

Samantha: Oh yes Ca it east require. Darling I have precisely something to say to you...

J-P: Not. Later my treasure we have the guests.

Mr. Braillard pushed one aboiemment tinkling. Jean-Pierre wanted to take it but this one bit it without scruple.

Samantha;: Oh attention my heart.

J-P: As wild as small, this corgniau!

Samantha: Oh yes is wary of him, you know it...

J-P: Samantha poses this dog and is occupied of our guests.

Samantha: But I cannot not cherished.

J-P: You are the housewife poses to me this pooch on the ground and come with us in the living room. It let it leave on the ground and left with Jean-Pierre. Alros which one heard Mr. Braillard grogner like a lion out of cage.

****

The evening finished and the guests said all to aurevoir to them with the hosts: Jean-Pierre and Samantha.

Alfred: Alros Stephens you telephone to me tomorrow morning.

J-P: Yes it is that.

****

Mr. Braillard pushed with his muzzle entrebaillement of the door and threaded in the living room while barking with keep silent head.

Samantha: Oh veiled you you.

It took it in its arms. The blonde with whom Jean-Pierre had to discuss before approached of speed of them.

Femme(pour precision the fair woman is the girl friend of Mr. Braillard): Oh what it is funny. Oh you you are the kind of doggie which I adore with your small nose very wet.

****

The following day... Samantha had ammené into soft Mr. Braillard, who was always in dog, in Bureau McMann and Tate in the toilets of the acceuil.

****

In the office of Jean-Pierre. The intercom sounded.

J-P: Yes I listen.

Secfétaire: Mr Stephens, Braillard is in the room of conference.

J-P: I thank you go there we...

Secfétaire: And your wife have just arrived Mister.

J-P: Say him to wait in my office, it is necessary that I speak to him. And it parit with Alfred in the room conference to find Mr. Braillard to arrange the business...

****

Ensuite Mr. Braillard went in the office of Jean-Pierre to drink glass but Jean-Pierre and Alfred were always in room of conference. Obviously Mr. Braillard did not have to notice Samantha behind him on the settee.

Samantha: Mr. Braillard? This one was turned over in surprise.

Mr. Braillard: Oh hello dear tiger-cat. Samantha; You very have the air in form!

Mr. Braillard: Very formless vcous please say. Then it posed its verrre on the desk of Jean-Pierre and went with Samantha on the settee.

Mr. Braillard: You are really a sublime creature!

Samantha: Mr. Braillard you are décidemment astonishing!

Jean-Pierre entered the part to speak has Mr Braillard and discovered it trying to embrace Samantha. It made it rise stuck you to him a blow of fist of most masterly, which flanked it with ground, has half in the vappes.

Alfred: Do Oh but what you make Stephens?

J-P: I protect my wife! It moved then towards Samantha and took it by the arm.

J-P: You are well my darling?

Samantha: Oh with wonder.

Alfred was squatted near Mr Braillard and claquait his finger in front of his eyes.

Alfred: Mr Braillard?

****

At the house of Jean-Pierre and Samantha they were in the medium of the living room one in the arms of the other. J-P: I love you my darling. Samantha: Me also...

THE END

Kikavu ?

Au total, 12 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Sirena 
02.02.2018 vers 14h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 20h

Solange 
19.09.2017 vers 12h

Kiraven 
19.04.2017 vers 16h

cinto 
03.11.2016 vers 18h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Venez départager les calendriers de l'Avent créés par nos membres, les votes sont ouverts jusqu'au 4 novembre !
Les votes sont ouverts ! | Date limite : 04/11

Activité récente

[Jeu] Photo de la quinzaine
Aujourd'hui à 10:30

[Jeu] - Jeu de mots
Aujourd'hui à 10:26

[Jeu] Pendu
Hier à 21:44

Calendriers
11.10.2018

Les Sondages
09.10.2018

Les Dossiers
04.10.2018

Calendriers
29.09.2018

Août arrive!!
16.08.2018

Actualités
Nouveau sondage:L'Automne

Nouveau sondage:L'Automne
La Rentrée est bel et bien terminée , nous voici en automne, le thème du nouveau sondage...   Les...

Avez-vous peur ?

Avez-vous peur ?
Halloween est à l'honneur dans le calendrier d'Octobre.  Alors, avez-vous peur ? Cette nouvelle...

Nouveau sondage: Rentrée magique

Nouveau sondage: Rentrée magique
Un nouveau sondage est à votre disposition; cette fois Tabatha a fait des siennes lors de sa rentrée...

Septembre est là!

Septembre est là!
Le calendrier de Septembre est arrivé. C'est notre fidèle mnoandco qui en est la créatrice. On la...

Annonce

Annonce
Cinto sera absente quelques temps, n'hésitez pas à me contacter s'il y a quoi que ce soit.   :) ...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

"♪♫ Les feuilles mortes se ramassent à la pelle...♪♫. " Et vous , ici, que ramassez-vous à la pelle?

Total : 16 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

Sevnol, Aujourd'hui à 00:03

Nouveau design sur le quartier Sous le soleil ! N'hésitez pas à venir le commenter

CastleBeck, Aujourd'hui à 02:03

Avis aux auteurs en herbe : Le quartier Castle vous propose un concours d'écriture!

CastleBeck, Aujourd'hui à 02:30

Sur le quartier This Is Us, une nouvelle catégorie des HypnoTIU Awards attend vos votes. Merci!

choup37, Aujourd'hui à 10:54

Nouveau design sur les quartiers Supernatural et Sous le soleil, on attend vos coms

BenMason, Aujourd'hui à 11:01

Bonjour! N'hésitez pas à venir voter pour la meilleur création du concours spécial Halloween sur le quartier de Falling Skies!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site